Des petits repas pour combattre le cholestérol

ALIMENTATION:

Selon plusieurs études américaines et européennes, faire des petits repas plusieurs fois par jour, aiderait à réduire le cholestérol et à perdre du poids.

L’idée a été défendue, il y a plus de dix ans par de nombreux chercheurs américains. Faire des repas en portion réduite, plusieurs fois par jour à des intervalles de 7 à 3 heures, est un remède naturel contre le cholestérol et la prise de poids. Aujourd’hui, ce sont des chercheurs britanniques qui ont planché sur cette théorie pour en vérifier les tenants et les aboutissants.

Ils sont allés plus loin que toutes les théories déjà existantes pour affirmer qu’on peut «lutter efficacement contre la prise de poids et le cholestérol en mangeant peu, mois ou moins neuf fois par jour.» en effet, l’équipe du Medical Research Council’s Human Nutrition Research Unit lance une étude auprès de 50 patients souffrant d’hypertension dont la moitié fera neuf repas par jour et l’autre trois repas. «Leur tension artérielle, leur niveau de glucose, d’insuline et d’acides gras seront analysés. Objectif : déterminer les effets de ces deux régimes sur la pression artérielle. »

Habitudes alimentaires

On le sait, d’autres travaux ont déjà présenté les intérêts pour la santé du fractionnement alimentaire. L’organisme humain étant conditionné par ce qui est mis dans nos assiettes, tous les scientifiques pensent que la solution est de trouver la meilleure combinaison pour se nourrir tout en protégeant sa santé. Dans ce sens, une étude de l’Imperial College de Londres, qui a comparé les régimes de 2.000 personnes de plusieurs pays, a souligné eue «ceux qui mangeaient moins de sa fois par jour avaient une pression artérielle plus élevée que ceux qui mangeaient plus de su fois par jour. »

Des chercheurs de l’université d’Athènes ont constaté, de leur côté, que «des enfants de 9 à 13 ans qui mangeaient cinq fois par jour avaient 30% moins de risques tata du mauvais cholestérol que ceux qui mangeaient sur trois repas. » Fractionner ses repas pouvait également favoriser la perte de poids, selon une étude de Maastricht.

Pour les scientifiques, il y a là deux explications possibles: «quand on ingère des aliments, on dort brûler des calories pour les digérer. Et manger dus souvent permet d’éviter les fringales. »

Même si, aujourd’hui, les études ne s’accordent pas sur le nombre idéal de repas quotidiens, les chercheurs s’accordent pour dire que «des petites portons prises de façon régulière, à heure fixe permettraient de stabiliser les niveaux d’acides gras ingérés par l’organisme, et de mieux prévenir les maladies cardiovasculaires. En trop grande quantité, les acides gras ont en effet tendance à se déposer sur les artères, augmentant le risque de mauvais cholestérol. » C’est simple, oubliez les trois repas traditionnels et faites place à des collations, plus variées et plus nombreuses, au moins 6 fois par jours.

On perd rien à essayer. N’est-ce pas?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *